5 organisations internationales mobilisées pour les médias syriens indépendants

5 février 2016

Le Comité de coordination syrio-international s'est réuni à Paris et Bruxelles fin janvier

Lors de la dernière réunion de coordination sur la Syrie à Istanbul, en septembre 2015, les représentants de médias syriens indépendants ont choisi huit de leurs collègues pour former un comité de coordination, chargé de définir l'ordre du jour de la prochaine réunion de coordination, en collaboration avec les délégués de cinq organisations internationales de développement des médias, au travers d'un processus mené par le GFMD (Global Forum For Media Development - Forum mondial pour le développement des médias).
Depuis, le Comité de coordination syrien a lancé une enquête pour identifier les besoins et les difficultés des médias indépendants syriens et il a déterminé des mécanismes efficaces pour communiquer avec toutes les institutions participantes et pour recevoir les contributions de ces dernières.

Avec le soutien de l'Union européenne et de l'UNESCO, le Comité de coordination syrio-international conjoint s'est réuni les 27 et 28 janvier 2016, à Paris, dans les bureaux de CFI. Le comité a débuté la réunion en faisant un point sur les récents développements qui ont eu un impact sur les médias syriens indépendants, plus spécifiquement la situation sécuritaire en Turquie depuis l'assassinat de deux journalistes de Raqqa is Being Slaughtered Silently, à Urfa, en octobre, et de Naji Jerf à Gaziantep en décembre 2015, les restrictions de voyage imposées par les autorités turques et divers autres obstacles administratifs.
Le comité syrien a ensuite échangé sur les premiers résultats de l'enquête, qui a fait apparaître un fort désir d'institutionnalisation du secteur des médias syriens.
La réunion s'est conclue par une discussion sur l'ordre du jour de la prochaine réunion de coordination sur la Syrie, qui se tiendra fin mai 2016 à Istanbul, de façon à ce qu'elle réponde aux besoins spécifiques des médias syriens indépendants et aborde les difficultés auxquelles ils sont confrontés.

Le comité de coordination syrien s'est rendu le lendemain, 29 janvier, à Bruxelles, où il a rencontré des représentants du Service européen pour l'action extérieure, ainsi que la DG Développement et coopération et la DG du voisinage et des négociations d'élargissement de la Commission européenne. Les discussions ont tourné autour des mesures susceptibles de faciliter le travail des médias syriens là où ils se trouvent et des moyens de communication permettant de faire connaître le point de vue des Syriens lors de la conception des projets de développement de nouveaux médias. Cette première réunion a été suivie d'une table ronde avec les représentants d'ONG internationales de journalistes sur les mécanismes de coopération et les moyens de protéger les journalistes syriens contre les nombreux risques auxquels ils sont confrontés.
La journée s'est achevée par une conversation avec plusieurs correspondants de médias belges et internationaux basés à Bruxelles sur la professionnalisation des médias syriens indépendants et le rôle de ce secteur dans l'avenir de la Syrie. Cette journée à Bruxelles a pu avoir lieu grâce à l'appui du ministère des Affaires étrangères de la région flamande, qui a également accueilli les deuxième et troisième réunions à son siège.

Article paru en anglais sur le site du GFMD.

Voir également : Syrian journalists meet their european counterparts