FasoMédias renforce le management de ses radios partenaires

22 octobre 2015

Parmi les actions du projet FasoMédias, une dizaine accompagnent le management des radios burkinabès. Elles visent à renforcer la gouvernance et la viabilité économique de ces stations, complétant ainsi le dispositif purement journalistique et éditorial du projet.

Deux radios, Savane FM et Vénégré, ont déjà reçu un coaching en management de dix jours en avril 2015. Onze directeurs ont également été formés en management d'équipe et en gestion économique et marketing de radio en juin et juillet dernier par l'expert Sahadou Ali Zato.

« Une opportunité inouïe », souligne Simon Gansaoré, directeur de Radio Palabre, « venue combler un véritable vide dans mon management. »

Donner à ces chefs de stations des outils pour mieux gérer et motiver leur personnel, pour renforcer leurs capacités managériales en gestion financière et en marketing est essentiel à la viabilité économique des radios de proximité. Mieux traitées, mieux intégrées, les équipes s'investiront davantage dans la mission d'information des auditeurs qui est la leur.
La viabilité d'une radio dépendra également de son encrage communautaire et de sa capacité à mobiliser des auditeurs et des ressources en lien avec son projet éditorial.

« Ces formations me permettent d'améliorer non seulement mon self-contrôle face à n'importe quelle situation, mais également en tant que promoteur et directeur général, de revoir mon organisation et mon style de gestion du personnel », déclare Simplice Téhégohi, directeur de la radio LPC.

L'approche développée par le formateur – joignant la théorie à la pratique (exposés, exercices pratiques, mise en situation et témoignages) – lors des différentes sessions a facilité la compréhension des directeurs et tous insistent sur l'utilité de ces enseignements.

C'est aussi l'occasion pour Donald Duwani, directeur de Radio Goulou, de « s'essayer à un exercice de reformulation avec les collaborateurs de la radio et de se poser des questions telles que : faut-il commencer par diagnostiquer les problèmes du personnel ? Pourquoi n'avons-nous pas assez de recettes ? Faut-il entamer un plaidoyer pour une meilleure motivation des agents ? À quel niveau l'oscilloscope du groupe vacille-t-il ? »

Les prochains coachings in situ en management, prévus fin 2015, seront l'occasion de reprendre et d'approfondir ce type de réflexions avec l'ensemble de la radio. Ils seront réalisés par les coachs burkinabè Charlemagne Abissi et Jean-Baptiste Sawadogo, sous la supervision de Sahadou Ali Zato.