Le pari d’une citoyenneté interactive

25 octobre 2017

Du 11 au 23 septembre 2017, trois sessions de formation sur l'interactivité radio se sont tenues à Ouagadougou dans le cadre du projet FasoMédias 2, mené en partenariat avec l'UNALFA.

Vivantes, attractives, donnant la parole aux citoyens, les émissions interactives, avec intervention des auditeurs à l'antenne, sont des émissions très prisées du public et des radios burkinabé. Bien menées elles sont un précieux espace d'expression citoyenne, mais mal préparées et mal encadrées sur le plan technique et éditorial, ce sont des émissions à fort risques de dérapages. Pour permettre aux radios de professionnaliser leur pratique, le projet Faso Médias a formé dix techniciens réalisateurs sur les techniques de production des émissions interactives ainsi que sur des dispositifs plus professionnels, plus simples et en phase avec les nouveaux outils numériques.
Huit journalistes des mêmes stations de radio ont aussi travaillé sur l'interactivité, l'interview, le débat et l'ouverture à de nouveaux vecteurs d'interactivité.
L'objectif principal était de proposer des solutions pour une amélioration notable, aussi bien technique qu'éditoriale, de la qualité des émissions.

Un des objectifs de Faso Médias étant le renforcement des compétences pédagogiques locales, 5 jeunes formateurs burkinabé – 2 journalistes et 3 techniciens ont été formés à cette occasion, à travers le coaching rapproché de deux experts CFI, Pierre-Yves Schneider et de Guénael Launay.

Pour favoriser la pratique, un studio mobile a été monté et huit émissions ont été enregistrées dans les conditions du direct par les stagiaires-journalistes (dont cinq en français et deux en moré, une des langues nationales).
Les thématiques traitées étaient diverses, mais toujours en lien avec la citoyenneté et l'intérêt général.

À la fin du mois d'octobre, une nouvelle formation à la réalisation d'émissions interactives est prévue à Dédougou, cette fois-ci uniquement animée par les formateurs burkinabés.
Parallèlement, d'autres formations journalistiques sont menées par le réseau de dix formateurs burkinabés Faso Médias et concernent soixante radios réparties sur l'ensemble du pays.