Institutions

La coopération médias est une action concertée et CFI s’appuie sur tous les relais possibles pour mettre en œuvre ses interventions : ministères, actionnaires CFI, réseau diplomatique français à l’étranger.

Ministère des Affaires étrangères

Le Ministère des affaires étrangères (MAE) confie à CFI la mission de mettre en œuvre sa politique d’appui au développement des médias publics et privés, et plus généralement du secteur audiovisuel dans une perspective tri-média, dans les pays bénéficiaires de l’aide publique au développement.

Ses objectifs demeurent la diffusion de l’information, la consolidation de la société civile et de l’Etat de droit et l’appui aux nouvelles démocraties ou « Etats fragiles ». Son adossement à France Télévisions et Arte France est le garant de son professionnalisme.

Les grandes orientations des missions confiées à CFI pour la période 2011-2013 figurent dans le Contrat d’Objectifs signé avec le ministre chargé de la Coopération le 12 octobre 2011. Pour atteindre les objectifs fixés, le MAE alloue à CFI des moyens du programme 209 dédié à l’aide au développement.

Du fait de la multiplication des acteurs audiovisuels intervenant à l’échelle internationale, le Ministère mandate également CFI pour assurer la circulation de l’information et l’assister dans sa mission de coordination entre les professionnels des médias français menant des actions de coopération.

CFI s’appuie en tant que de besoins sur le réseau des attachés audiovisuels placés au sein des services culturels des ambassades de France à l’étranger pour réaliser ses missions. La relation qui unie le Ministère à CFI est ainsi basée sur un esprit de partenariat et de confiance, notions clés de notre coopération. Elle est le fruit d’un travail quotidien en termes d’écoute, d’échange d’information et de consultation.

Site web : www.diplomatie.gouv.fr

Twitter : francediplo

Direction Générale des Médias et des Industries Culturelles

Créée par le décret n° 2009-1393 du 11 novembre 2009, la direction générale des médias et des industries culturelles (DGMIC), sous l'autorité du ministre de la culture et de la communication, définit, met en œuvre et évalue la politique de l’État en faveur du développement et du pluralisme des médias, de l’ensemble des services de communication au public par voie électronique, de l’industrie photographique, du livre, de la lecture et de l’économie culturelle.

Entre autres missions, elle assure donc la tutelle administrative et financière des organismes opérant pour le compte de l’État dans ces différents secteurs et participe ainsi à l'élaboration et au suivi de leur stratégie, de leur gestion et de leur politique des ressources humaines.
Parmi ces organismes figurent France Télévisions et Arte, qui sont les deux actionnaires de Canal France International (CFI), mais également Audiovisuel Extérieur de la France (AEF), l’Institut National Audiovisuel (INA) et Radio France, qui sont autant de partenaires privilégiés de CFI.
La DGMIC suit donc les activités de l'entreprise, au titre de son action générale en faveur du développement et du pluralisme des médias en France et dans le monde, mais également du fait de sa mission de tutelle des différents organismes nationaux œuvrant dans l'audiovisuel et dont l'action de coopération en faveur des pays du sud doit être coordonnée par CFI.

Site web : www.ddm.gouv.fr

France Télévisions

L’attachement du groupe France Télévisions aux missions assumées par sa filiale CFI est essentiel et permet de faire de la coopération avec les chaînes partenaires, une réalité concrète sollicitée chaque année davantage.

Témoignage de cette action en cours, notre présence auprès des télédiffuseurs de la rive sud de la méditerranée et notre implication depuis le début des révolutions arabes aux côtés de  la Tunisie et l’Egypte plus particulièrement.

Ainsi, a été organisée par France Télévisions et CFI, au mois de mai de cette année à Paris, avec le concours notamment de l’Unesco et de l’UER, une conférence qui a permis de faire un état des lieux exhaustifs des besoins et de sensibiliser les donateurs français et internationaux. Cette démarche se poursuit actuellement, d’abord en déployant avec CFI et l’UER des moyens  exceptionnels en matière de formation mais aussi en mettant à disposition du matériel de production et de diffusion dont la télévision publique tunisienne a particulièrement besoin.

D’autres pays de cette région demandent aujourd’hui à France Télévisions, un renforcement des liens de coopération, en particulier, le Maroc, l’Algérie et tout cela bien entendu, ne pourrait voir le jour sans le concours indispensable, précieux et efficace, de CFI qui fait résonner en permanence et sur les cinq continents, les voix de l’expertise et du savoir faire télévisuel français, qu’il soit technique, journalistique, de gouvernance stratégique, de communication ou de marketing.

CFI répond donc aux défis de développement en mettant à disposition des radiodiffuseurs du monde qui le souhaitent une expérience unique.

France Télévisions sait mieux que nul autre l’importance et l’intérêt d’une coopération efficace. Elle permet la visibilité d’une action concertée envers nos partenaires et l’engagement nécessaire à moyen et long terme dans le monde qui nous entoure pour relever les défis spécifiques à nos métiers.

Site web : www.francetelevisions.fr

Twitter : francetele

ARTE France

Pôle français de la Chaîne culturelle européenne ARTE est actionnaire de Canal France International depuis 2001.

De 2002 à 2010, les deux entreprises ont travaillé ensemble à soutenir une coopération  en programmes à des télévisions publiques des pays d’Europe centrale et orientale. Les programmes mis à disposition par ARTE France étant acheminés par les moyens satellitaires de CFI.
La coopération d’ARTE France se poursuit dans ce domaine mais par d’autres moyens techniques.

Aujourd’hui, c’est dans le domaine de la formation professionnelle qu’ARTE France et CFI s’emploient à développer des projets communs.
Depuis quelques années, en effet,  ARTE France s’est engagée sur ce terrain.

En Roumanie, par exemple, en mettant en place l’Aristotéles Workshop qui, depuis six ans, propose à une vingtaine de jeunes professionnels de la région un atelier d’écriture et de réalisation de films documentaires. Les tuteurs de cet atelier sont des cinéastes qui ont travaillé pour la chaîne et en font partager l’esprit. Cet atelier est soutenu par la Commission européenne.

Ailleurs, ARTE France soutient le travail de structures spécialisées dans la formation : Ateliers Varan en Afghanistan et en Egypte, Alter Doc au Kurdistan, au Liban pour former des producteurs, au Sénégal ou encore au Maroc.

La collaboration entre ARTE France et CFI s’est déjà concrétisée en Egypte pour accompagner et professionnaliser le travail de jeunes réalisateurs engagés à documenter la « révolution » en cours dans ce pays. Un atelier commun Varan / CFI / ARTE France devrait se mettre en place fin 2011.
Par ailleurs, CFI fait appel à des journalistes d’ARTE qui ont notamment travaillé en Tunisie en en Egypte pour des formations au « journalisme Web »

Mandatée pour faire connaître les cultures et les peuples de l’Europe et du monde, ARTE anime un vaste réseau de réalisateurs, de producteurs et de journalistes très portés sur l’international.

C’est sur cette richesse humaine et ces savoir-faire que doivent pouvoir s’appuyer CFI et ARTE pour répondre  aux nombreuses demandes de formation  pour les télévisions et  les nouveaux médias.

Site web : www.arte.tv

Twitter : artefr