Appel à candidatures : recrutement de formateurs/trices de journalistes

18 septembre 2019

Postulez et devenez bénéficiaire et actrice/acteur du projet MédiaSahel !

Vous êtes une professionnelle ou un professionnel des médias ? vous souhaitez participer à la mise en œuvre du projet MédiaSahel dans l'une de ses zones cible (Burkina Faso, Mali ou Niger) en tant que coach, formatrice/formateur de journalistes ?
Vous avez une expertise dans le domaine de la formation des médias et souhaitez la renforcer et la mettre en application ?

L'accompagnement proposé par CFI

Objectifs :
Dans le cadre du projet MédiaSahel, CFI, Agence française de développement médias, propose à des formateurs/trices en journalisme, un cycle de plusieurs formations qui s'étendront de novembre 2019 à avril 2020. Ces sessions de formation visent à renforcer le vivier de formateurs/trices locaux/ales qui sera mobilisé pour assurer une grande partie des formations journalistiques dans les zones d'intervention du projet.

Ce cycle de formations s'adresse aux 10 formateurs/trices formées dans le cadre du projet Dialogue Sahel [1] ainsi qu'à un deuxième groupe de 9 formateurs qui seront identifiés pour le projet MédiaSahel. Afin d'harmoniser les compétences des deux groupes, ce dernier bénéficiera d'une formation spécifique dédiée à l'ingénierie pédagogique, aux fondamentaux du journalisme et à la réalisation d'émissions interactives.

Puis, une formation sur le journalisme sensible au conflit et au genre sera organisée pour l'ensemble du réseau des 19 formateurs/trices constitué. Par la suite, une deuxième sélection permettra à 9 des 18 formateurs/trices formées d'approfondir leurs compétences et de devenir formateurs/trices pour les formations aux émissions de concertation.

Les objectifs de ces formations sont de renforcer les compétences des formateurs/trices dans l'animation de séquences pédagogiques ainsi que leur maîtrise des techniques d'andragogie, d'identifier les outils et méthodes adaptés à la formation de journalistes, et de co-construire le programme des formations aux formats interactifs en incluant un module sur le journalisme sensible au conflit et au genre.

Les formations des formateurs/trices rassemblent des formateurs des trois pays (Burkina Faso, Mali, Niger) dans une capitale pour les différentes sessions.

Cycle de formation de formateurs/trices prévu pour le 2e groupe de 9 formateurs/trices :

Ø 1 Session sur les fondamentaux de l'approche pédagogique (formation, coaching, concertation) et sur les formats interactifs avec les jeunes pour radios (y compris la promotion sur les réseaux sociaux et coaching des jeunes intervenants) : 18 jours en novembre 2019
Ø 1 Session sur le journalisme sensible au conflit et au genre : 6 jours en 2020

Deuxième phase de sélection de 9 formateurs pour une formation approfondie

Ø 1 Session de renforcement aux émissions de concertation (y compris la promotion sur les réseaux sociaux et coaching des jeunes intervenants) : 12 jours en 2020

Perspectives :

Le réseau de formateurs/trices constitué sera ensuite sollicité pour les formations dans les trois pays, et accompagné à distance par l'experte qui les aura formés au préalable.

Dès la fin de la première session, les participants qui auront démontré une progression, de l'intérêt et de la motivation seront éligibles pour un recrutement par CFI dans le but de mener des missions et des formations dans le cadre du projet MédiaSahel (plus d'informations ci-dessous).

  • 1 séminaire de sensibilisation pour les directeurs de radios aux enjeux de l'inclusion des jeunes et du journalisme sensible au genre et au conflit, 4 jours, Ouagadougou ;
  • 2 sessions de formation/renforcement de capacités aux fondamentaux du journalisme, 12 jours ;
  • 2 sessions de formation à la production d'émissions interactives avec les jeunes et à la sensibilisation aux enjeux des nouveaux médias, aux réseaux sociaux et aux fake news, 12 jours
  • Coaching pédagogique suite à la production d'émissions interactives, à distance ;
  • 2 sessions de formation au journalisme sensible au conflit et au genre, 12 jours ;
  • Coaching pédagogique suite à la production d'émissions sensibles au genre et au conflit, à distance
  • 2 sessions de formation aux émissions de concertation, 12 jours ;
  • Coaching pédagogique suite à la production d'émissions de concertation, à distance ;
  • 2 sessions de renforcement au journalisme sensible au conflit et au genre et coaching pédagogique suite à la production d'émissions de concertation ;
  • Un appui pour la production d'émissions pilotes de formats interactifs et d'émissions de concertation.

Le projet MédiaSahel

Le projet MédiaSahel se fonde sur le constat que la crise que traverse la bande sahélosaharienne ne peut être résolue sans une meilleure inclusion socio-politique des jeunes. Dans ce domaine les médias ont un rôle important à jouer en proposant à cette jeunesse des espaces d'expression de leurs perspectives, frustrations et ambitions, et en facilitant le dialogue entre les citoyens, les représentants de la société civile et les autorités.
La finalité du projet MédiaSahel est de contribuer, à travers les médias, à l'inclusion de la jeunesse, à la stabilisation et au développement démocratique des pays du Sahel. Des activités de renforcement de capacités et d'appui à la production sont ainsi prévues dans trois pays de la zone sahélienne concernés par le projet : Burkina Faso, Mali et Niger.

L'objectif général du projet est de promouvoir à travers les médias l'inclusion socio-politique des jeunes femmes et hommes confrontés à la crise que traverse le Sahel.
L'objectif spécifique du projet est de permettre aux jeunes femmes et hommes d'avoir davantage accès à des informations fiables, sensibles au genre, et axées sur leurs préoccupations ; de s'approprier ce nouvel espace médiatique pour participer de manière plus équitable et apaisée au débat public.

Les résultats attendus du projet

A : Les capacités des médias locaux, susceptibles de toucher les jeunes hommes et femmes confrontés à la crise, à produire des contenus attractifs, fiables, indépendants, interactifs et sensibles au conflit et aux questions de genre sont renforcées.
B : La production et la diffusion de contenus interactifs, sensibles au genre et innovants, axés sur les problématiques transversales de la jeunesse et incluant des espaces favorisant l'expression, les initiatives et la participation des jeunes hommes et femmes sahéliens marginalisés, augmentent.

Zones d'intervention

Les activités se dérouleront au Mali, au Burkina Faso et au Niger, dans les zones jugées prioritaires par le projet :
- Burkina Faso : les régions de la Boucle du Mouhoun, du Nord, du Centre Nord, du Sahel, de l'Est et les villes de Bobo-Dioulasso et de Ouagadougou.
- Mali : Tombouctou, Gao, Ménaka, Mopti, Ségou et Bamako
- Niger : Tahoua, Tillabéri, Diffa, Zinder et Niamey.

Bénéficiaires du projet

Les bénéficiaires directs du projet sont les professionnels des médias (jeunes femmes & hommes de 15 à 35 ans), les représentants de la société civile, des autorités locales et des instances de régulation. Les bénéficiaires indirects de l'action sont les populations des régions concernées dans leur ensemble. Le projet vise à renforcer des acteurs qui peuvent apporter une contribution significative pour la réalisation de l'objectif spécifique du projet.

Dossier de candidature :

Public cible
Rédacteurs en chef, Directeurs de rédaction, Directeurs ou chef de programme, Journalistes expérimentés ; résidant au Burkina Faso, au Mali et au Niger et souhaitant devenir formateurs professionnels ou toute autre personne ayant une expérience dans le domaine de la formation.
Les candidatures féminines sont vivement encouragées.

Nombre de places disponibles : 3 pour le Burkina Faso, 3 pour le Mali, 3 pour le Niger

Qualifications requises :

  • Cinq (5) ans d'expérience professionnelle au minimum dans le domaine du journalisme ou domaine équivalent ;
  • Expérience professionnelle à la radio ou dans l'audiovisuel ;
  • Solides connaissances des enjeux de la formation continue ;
  • Expérience en animation de modules pédagogiques ;
  • Bon niveau de culture générale ;
  • Pratique numérique avancée ;
  • Maîtrise de l'outil informatique (Word et Excel) ;
  • Présence sur les réseaux sociaux serait appréciée (comptes Facebook et/ou Twitter créés et actifs, WhatsApp etc.) ;
  • Disponibilité d'un ordinateur portable ;
  • Disponibilité pour participer à la 1e formation de formateurs/trices, prévue en novembre 2019 ;
  • Disponibilité pour intervenir en tant que formateur/trice dans les zones cibles du projet, à partir de novembre 2019, sur des durées de plus ou moins 15 jours.

Pour le Burkina Faso

  • Une bonne maîtrise d'une des langues locales suivantes serait un atout : dioula, fulfulde, gourmantchéma ;
  • Résider dans l'une des quatre zones suivantes serait un atout : les régions de l'Est, du Sahel, du Nord et la ville de Bobo- Dioulasso.

Pour le Mali

  • Une bonne maitrise d'une des langues locales suivantes serait un atout : fulfuldé, sonrai
  • Résider dans l'une des suivantes serait un atout : région de Tombouctou, Ménaka, Gao, Ségou, Mopti

Pour le Niger

  • Une bonne maitrise d'au moins une des langues locales suivantes : zarma/sonrai, haoussa, kanouri, tamashek, fulfuldé
  • Résider dans l'une des quatre zones suivantes serait un atout : région de Tillabéri, Tahoua, Diffa, Zinder

Pièces du dossier de candidature

Le dossier de candidature doit comporter les éléments suivants :

  • Le formulaire Dossier de candidature complété
  • Un CV bien détaillé (max. 3 pages) et signé
  • Une copie du passeport ou de la carte d'identité nationale en cours de validité.

Critères d'évaluation :
La sélection des participants sera assurée par l'équipe du projet MédiaSahel sur la base d'une évaluation de l'expérience professionnelle, de la motivation, et de la confirmation des profils et informations biographiques à travers un entretien téléphonique.

Délais et sélection

Les candidats intéressés devront faire parvenir leur dossier de candidature par email au plus tard le dimanche 6 octobre 2019 à minuit (GMT) à l'adresse suivante : mediasahel@cfi.fr.

Seuls les candidats retenus seront contactés pour un entretien par téléphone, WhatsApp ou Skype. Les personnes sélectionnées seront informées avant le 11 Octobre 2019.

*****************

Pour plus d'informations, vous pouvez contacter l'équipe projet via l'adresse mediasahel@cfi.fr et

Pour le Burkina Faso :
Le coordinateur local pour le Burkina Faso
Zakaria LOURE, à l'adresse électronique suivante : zle@cfi.fr et au contact téléphonique suivant : 00 226 64 12 63 64

Pour le Mali :
Le coordinateur local pour le Mali Diam Boubacar Ly à l'adresse électronique suivante :
dlb@cfi.fr et au contact téléphonique suivant : 00 223 71 83 83 56

Pour le Niger :
La coordinatrice locale pour le Niger Hedwige Hounon à l'adresse électronique suivante
hhe@cfi.fr et au contact téléphonique suivant : 00 227 97 38 87 80


[1] Le projet Dialogue Sahel est un projet d'amorçage du projet MédiaSahel qui vise à renforcer les capacités des médias en termes de production d'information fiable, et de développement d'une nouvelle offre médiatique de dialogue et de concertation avec les jeunes et les acteurs locaux. Le projet est mis en œuvre par CFI et cofinancé par le Centre de crise et de soutien (CDCS), sur une durée de 18 mois, entre septembre 2018 et décembre 2019.