Au Maroc, initiation au plaidoyer pour les droits des femmes

26 avril 2019

Des membres d'AIC et contributrices du projet Échos des voix féminines ont été formés aux techniques de plaidoyer fin mars 2019, dans la foulée du lancement officiel à Marrakech.

Les vingt et un participants et participantes ont travaillé deux jours aux côtés de Mohammed El Ghali, professeur à l'Université Cadi Ayyad. Au programme : définition du plaidoyer et de son rôle en faveur des droits des femmes. Les contributrices ont ainsi découvert des techniques et des outils de plaidoyer, qu'elles ont mis en pratique lors d'une réflexion collective pour la mise en place d'une stratégie spécifique sur ce thème.

Différentes problématiques liées aux femmes de la région Marrakech-Safi ont déjà émergé. Un diagnostic des obstacles à une égalité d'accès aux droits sera rendu, en juillet prochain, par un expert mandaté par les partenaires du projet. Parmi les problématiques identifiées par les jeunes contributrices : le mariage des mineures, l'abandon scolaire et l'émancipation économique des femmes.

Fatiha Idmouloud, vice-présidente de la commission d'égalité et d'approche genre de la commune de Smimou, assure que cette formation a été une étape primordiale. Elle retient l'importance de " mettre en place des politiques publiques envers les femmes qui prennent en considération leur spécificité dans le monde rural". La stratégie de plaidoyer prendra en considération trois niveaux d'intervention (national, régional et local) et se basera sur les besoins de la région.

Formation au plaidoyer pour les droits des femmes – 30 et 31 mars 2019Formation au plaidoyer pour les droits des femmes – 30 et 31 mars 2019


Mohammed El Ghali a insisté sur "l'importance de la tranquillité dans le plaidoyer et d'avoir une attitude gagnant-gagnant", afin d'éviter les conflits avec les personnes réceptrices. Il a donné des conseils aux contributrices pour atténuer les réticences qu'elles rencontreront au fil de leurs visites et interviews dans les villages.