Des nouveaux rendez-vous pour les jeunes sur les ondes maliennes et nigériennes

25 juillet 2019

Les studios Tamani et Kalangou ont lancé début juin, au Mali et au Niger, des nouvelles tranches d'informations et d'émissions dédiées à la jeunesse.

La grande majorité des Maliennes et des Maliens, des Nigériennes et des Nigériens, ont moins de trente ans. Pour autant, les jeunes restent largement marginalisés dans l'espace public et peinent à accéder à des espaces d'expression pour expliquer leurs ressentis et leurs aspirations.

C'est pour répondre à cette problématique que la Fondation Hirondelle a décidé d'initier sur les antennes de ses studios de production au Mali et au Niger de nouveaux espaces pour les jeunes. Ainsi, les Studio Tamani et Studio Kalangou produisent des journaux et des magazines interactifs traitant de sujets proches des jeunes, diffusés chaque week-end de 17 à 19h pour le Mali, et de 17 à 18h15 pour le Niger, par une centaine de radios communautaires (70 au Mali et 38 au Niger).

Participation de déplacés maliens à Bamako au magazine interactif Grand Mag Déplacés de Sénou : ''Nous n'avons pas quitté nos localités respectives par plaisir'', le 15 juin 2019


Chaque À Tamani, nous produisons les journaux Actu'Jeunes dans les 5 langues.programme débute avec L'Actu des jeunes, un retour sur l'actualité de la semaine, dans un "direct et branché". Ces tranches d'information sont conçues et diffusées dans les langues majoritaires du Mali et du Niger : le Studio Tamani diffuse en bambara, songoï, peulh, tamasheq et français et le Studio Kalangou en tamasheq, fulfulde, haoussa, zarma et français.
En s'adressant aux jeunes dans les langues qu'ils parlent le plus, Studio Tamani et Kalangou favorisant leur appropriation de l'information.

"C'est important ce recours aux langues nationales, pour s'adresser aux jeunes dans la langue qu'ils parlent tous les jours quand bien même ils parlent d'autres langues."
Martin Faye, Représentant de la Fondation Hirondelle au Mali.

Le Studio Tamani en action, deux journalistes présentent l'Actu'Jeunes chaque semaine (Mali)


Ce souci de capter les préoccupations de la jeunesse se retrouve aussi dans le format interactif de l'émission qui prend chaque semaine la route pour aller à leur rencontre. Chaque revue d'actualité est prolongée par un temps de dialogue de quarante minutes, organisé "hors les murs", c'est-à-dire à l'extérieur des studios, dans des théâtres, des locaux d'association, des musées, etc.

Cette séquence intitulée Tous au grin au Mali et Tous à la fada au Niger allie musiques, micros-trottoir, interviews et interventions variées. Elle permet aux auditeurs d'interpeller directement les invités sur des sujets de discussion quotidienne depuis le public, ou via les réseaux sociaux comme WhatsApp. Elle est également produite et diffusée en plusieurs langues : bambara et fulfuldé au Mali, haoussa et zarma au Niger.

Ce moment privilégié vise à reconnecter les jeunes avec les radios, afin de leur faire prendre conscience de l'importance de s'informer sur les sujets qui les concernent, mais aussi de leur permettre de prendre une part plus active dans le débat social.

"Il y a un aspect important, c'est que le programme rejoint les jeunes dans leur ghetto linguistique, leurs codes, leurs mots, leur style. Ensuite, le format du Grand Mag s'inspire d'un outil de la communication traditionnelle qu'ils connaissent bien et qui leur parle, le grin au Mali, la fada au Niger. La version la plus connue étant l'arbre à palabres."
Martin Faye, Représentant de la Fondation Hirondelle au Mali.

Le 24 mai 2019, dans le cadre de Tous au Grin, la présentatrice Fatoumata Togola faisaient dialoguer experts et étudiants autour de la question de l'extrémisme violent chez les jeunes.


À ce jour, l'émission rencontre déjà un grand succès parmi les auditeurs, qui peuvent aussi la suivre sur WhatsApp ou l'écouter gratuitement sur la plateforme Kunafoniw gérée par l'ONG Viamo en partenariat avec Orange, dans la langue de leur choix (cette plateforme rencontre un grand succès). Par ailleurs, une dizaine de radios non-partenaires du projet ont demandé au Studio Tamani l'autorisation de la diffuser.


Ces deux nouveaux programmes dédiés aux jeunes sont initiés dans le cadre d'une collaboration entre la Fondation Hirondelle et CFI, à travers son projet MédiaSahel, financée par l'AFD, Agence française de Développement.

Pour suivre les programmes jeunes via le Studio Tamani et recevoir l'actualité en bambara, songoï, peulh, tamasheq ou français par Whatsapp, on peut s'inscrire via le site web du studio ou envoyer un message au +223 82 99 11 62. On peut aussi suivre le Studio Tamani sur facebook.

Pour suivre les programmes jeunes via le Studio Kalangou et recevoir l'actualité par Whatsapp, on s'inscrire via le site web du studio ou envoyer « Jeune » au +227 80 06 88 54. On peut aussi suivre le Studio Kalangou sur facebook.

Le Studio Tamani au plus proche de la réalité de ses auditeurs, ici dans le cadre
du magazine interactif Grand Mag "Déplacés de Sénou : Nous n'avons pas quitté
nos localités respectives par plaisir'', le 15 juin 2019.