Deux jours d’émissions grand public avec RFI à Niamey

8 novembre 2019

Le Centre Culturel Oumarou Ganda (CCOG) de Niamey (Niger) a accueilli les équipes de RFI, en octobre 2019, pour l'enregistrement de deux émissions d'Appels sur l'actualité et du Débat Africain, avec un public venu en nombre pour écouter et participer.

La prochaine élection présidentielle de 2021 au Niger a été au centre des débats du premier jour.
Les invités présents sur le plateau – Zakaria Abdourahamane, ministre porte-parole du gouvernement, le Dr Amadou Boubacar Hassane, juriste constitutionnaliste, enseignant chercheur à la Faculté des Sciences juridiques et politiques de l'Université, Abdou Moumouni de Niamey, coordonnateur de l'Association nigérienne des constitutionnalistes (ANC), Koroney Massani, député MPN-Kiishin Kassa de Matankari, président de la Commission des Affaires étrangères à l'Assemblée nationale, Omar Tchiana, du parti Amen Amin (Alliance pour l'émergence du Niger) ou encore Habi Mahamadou Salissou, ministre de la Communication – ont évoqué la question de la limitation des mandats, le climat électoral et l'organisation pratique des futures élections dans un contexte sécuritaire dégradé. Ils ont également été interpellés par des auditeurs avides d'informations sur cette prochaine échéance électorale, qui suscite un très fort engouement.

« Pour la première fois fois dans l'histoire du Niger, pour la première fois depuis l'indépendance, un président sortant passera le pouvoir à un successeur élu », a-t-on entendu pendant l'émission.

Un débat sans langue de bois

Le lendemain, Alain Foka et Juan Gomez, présentateurs du Débat Africain et d'Appels sur l'actualité ont dressé un état des lieux de la situation au Niger, avec leurs invités et les auditeurs. Économie, développement, démocratie, éducation, emploi, perspective d'avenir pour la jeunesse, pouvoir d'achat mais aussi lutte contre le terrorisme, tels ont été les thèmes évoqués. Une dizaine de jeunes nigériens ont ainsi pu, micro en main, poser des questions sur des sujets au cœur de leurs préoccupations, comme les solutions pour lutter contre l'insécurité au Niger, les perspectives d'emploi et l'entreprenariat.

Un débat "sans langue de bois", des plateaux "équilibrés", la parole "donnée à la jeunesse", "des informations à retenir utiles pour notre avenir et notre développement", des "émissions à refaire", voilà quelques phrases prononcées par des jeunes ayant participé aux deux journées de débats.

L'équipe de RFI a clos son séjour par une demi-journée de partage d'expériences avec une quinzaine de jeunes journalistes nigériens. Cette master class était animée par Claire Hédon, Alain Foka, Juan Gomez, Jessica Taieb et Dephonie Michaud.

Ces émissions délocalisées ont été organisées dans le cadre d'une collaboration entre CFI et RFI, issue du projet MédiaSahel. Cette collaboration a également donné naissance au magazine Alors on dit quoi ? , adapté en mandingue et en peul sur les antennes de RFI.

Les émissions enregistrées à Niamey

Appels sur l'actualité du 22 octobre : http://www.rfi.fr/emission/20191022-niger-election-presidentielle-2021-partie1 + http://www.rfi.fr/emission/20191023-vos-reactions-etat-lieux-situation-niger

Appels sur l'actualité du 23 octobre : http://www.rfi.fr/emission/20191023-appels-actualite + http://www.rfi.fr/emission/20191023-vos-reactions-etat-lieux-situation-niger

Le Débat africain du 22 octobre : http://www.rfi.fr/emission/20191027-limitation-mandats-climat-electoral-niger