Évaluation du projet Orient numérique

18 janvier 2019

Afin d'accompagner la presse francophone libanaise dans son adaptation aux réalités économiques et techniques de son environnement, CFI a mis en œuvre, entre 2015 et 2018, le projet Orient numérique. Après sa clôture, l'évaluation de ce projet a été réalisée par un cabinet externe. Synthèse des résultats.

Le projet du Fonds de Solidarité Prioritaire (FSP) Orient numérique d'appui à la restructuration de la presse francophone au Liban visait à renforcer les compétences techniques et les capacités des médias francophones au Liban, pour accompagner leur adaptation aux réalités professionnelles et techniques, dans un contexte économique, politique et social libanais particulièrement difficile.

L'effondrement du marché publicitaire au Liban (50% depuis 2012), qui constitue la principale source de revenus pour les médias, a déjà conduit à la fermeture de deux grands journaux libanais arabophones. Le pays fait face à une crise économique liée à l'impact de la baisse du prix du pétrole sur les pays du Golfe, aux conflits dans la région, facteurs d'insécurité et à l'afflux de réfugiés qui représentent désormais plus d'un quart de la population.

Contribuer à développer l'offre numérique en français au Liban

Les médias francophones du monde arabe, traditionnellement moins dépendants des influences religieuses et politiques, contribuent à véhiculer les valeurs de la francophonie comme vecteurs de développement, d'insertion dans l'économie globale et comme instruments de promotion de la liberté d'expression et de la participation démocratique.

Ils rencontrent, encore plus fortement que les médias arabophones, d'importantes difficultés économiques liées à la baisse du lectorat, à la baisse des revenus publicitaires, à la concurrence des journaux arabes, ainsi qu'aux nouveaux modes de consommation de l'information des populations qui, depuis une vingtaine d'années, délaissent le papier et se tournent vers une consommation numérique. À cela s'ajoute l'émergence en force de la langue anglaise, devenu outil principal dans les activités professionnelles et outil commun d'échanges sur les réseaux sociaux.

L'enjeu du projet résidait dans la stabilisation du chiffre d'affaires des médias bénéficiaires du projet Orient numérique grâce au développement numérique de l'offre journalistique à travers trois axes : le renforcement organisationnel de la rédaction, l'accroissement de sa production et de son accès, ainsi que l'adaptation et l'implémentation d'infrastructures techniques.

Le projet a été mis en œuvre par CFI d'octobre 2015 à juin 2018 et piloté par l'ambassade de France à Beyrouth, avec quatre objectifs :

  • Contribuer au renforcement des capacités à monétiser l'accès à des contenus de plateformes spécifiques ;
  • Contribuer à l'évolution des supports numériques et papier, notamment à destination de la diaspora ;
  • Contribuer à l'élaboration de la stratégie marketing et d'utilisation des réseaux sociaux permettant d'accroître, en particulier, le lectorat des 25-45 ans ;
  • Contribuer à une gestion éditoriale et managériale adaptée au numérique.

Initialement, le projet avait comme bénéficiaires le groupe L'Orient-Le Jour et le Groupe Magazine.
À la suite du retrait du Groupe Magazine durant la première année – en raison d'un changement de sa formule éditoriale – L'Orient-Le Jour est resté le principal bénéficiaire des activités du projet, jusqu'à l'inclusion du groupe de presse Planet News Business, à sept mois de la fin de la période de mise en œuvre. Ce dernier, qui développait avec succès depuis 2014 l'hebdomadaire papier arabophone Kel Yom pour les 8-12 ans, souhaitait lancer une offre de contenu éditorial en français et en arabe pour les 14-18 ans.
Ce projet innovant paraissait tout à fait adapté au contexte social et plurilingue qui prévaut dans le pays. Il a permis à Orient numérique d'élargir ses objectifs et de cibler un jeune public.

Une approche « sur mesure », à l'écoute des bénéficiaires

Au sein d'un même projet à la poursuite d'objectifs communs, l'appui fourni aux groupes de presse L'Orient-Le Jour et Planet News Business a cependant été réalisé en parallèle par la mise en œuvre d'activités distinctes, selon une approche « sur mesure ». CFI a adopté une position à l'écoute des médias bénéficiaires et a fait preuve de flexibilité lorsqu'il s'est agi d'adapter les activités et le chronogramme du projet pour faire face aux contraintes rencontrées. Un travail de diagnostic a été fait au préalable, conjointement avec les médias bénéficiaires, à partir duquel il a été possible de cibler les activités et de définir le plan d'intervention.

Pour L'Orient-Le Jour, il est apparu justifié de focaliser les efforts de modernisation sur les différents supports éditoriaux (papier, web, médias sociaux) et d'aborder la question des articulations entre les contenus, les formats et l'organisation des rédactions web et papier.
Pour Planet News Business, il s'agissait d'appuyer la création d'un nouveau projet éditorial bilingue – Yom Kom – à travers la définition du contenu éditorial, celle du modèle économique et le développement technique du site.

Cette approche capable d'aborder des questions stratégiques à long terme, et de s'adapter aux spécificités et besoins des bénéficiaires (« sur mesure »), distingue le projet Orient numérique d'autres appuis au secteur, constitués principalement d'actions ponctuelles, sans vision d'ensemble.
L'accent placé sur le développement d'une offre numérique est apparu pleinement pertinent compte tenu de la faible présence de la plupart des médias francophones libanais sur internet, du potentiel de monétisation des contenus francophones et de l'élargissement du lectorat.

Orient numérique a contribué à amorcer la réflexion sur le numérique et sur les liens à créer entre les formats web et papier. Selon les deux médias bénéficiaires, le projet a apporté « une nouvelle vision des médias plus moderne, plus ouverte, plus dynamique ». Malgré les contraintes et difficultés, il a fait preuve de capacités d'adaptation pour continuer à progresser dans la bonne direction au regard des objectifs initiaux. Cela a largement été facilité par les efforts de CFI pour maintenir le dialogue avec les partenaires et réaliser un travail de suivi et d'accompagnement soutenu. La flexibilité du FSP doit être saluée dans la mesure où elle a permis au projet d'évoluer de manière innovante.

La plupart des résultats et objectifs atteints

Parmi les principaux constats de l'évaluation concernant le soutien à L'Orient Le Jour, il faut souligner un taux de réalisation des activités supérieur à 90%, qui a permis d'atteindre la plupart des résultats et objectifs du projet.

L'introduction d'améliorations techniques et de gestion a permis :

  • de consolider l'offre numérique ;
  • d'améliorer l'allocation et les capacités des ressources humaines ;
  • d'établir des axes de collaboration entre les rédactions web-papier et la section économie de L'Orient-Le Jour et celle du Commerce du Levant ;
  • d'améliorer le visuel des éditions papier ;
  • de définir une stratégie d'utilisation des réseaux sociaux ;
  • d'accroître la présence et la visibilité de L'Orient-Le Jour sur le web.

Ces améliorations ont contribué à la progression significative des abonnements à l'offre numérique et papier et, par conséquent, du chiffre d'affaires en ligne.

En ce qui concerne Planet News Business, le projet a permis la création d'une nouvelle offre éditoriale pour les adolescents francophones et arabophones de la région. Celle-ci a été lancée en novembre 2018 lors du salon du livre francophone de Beyrouth.

Orient numérique semble donc avoir répondu dans une large mesure aux attentes des médias bénéficiaires et permis la réalisation des objectifs identifiés. Toutefois, le contexte de crise aigüe qui prévaut actuellement au Liban affecte fortement les possibilités d'accroissement des sources de financement et, de ce fait, les capacités d'investissement des deux médias bénéficiaires, nécessaires à la poursuite de leur transition numérique.

Le projet Lectures numériques, mis en œuvre jusqu'en décembre 2018, s'inscrit dans la continuité des objectifs d'Orient numérique. Il doit permettre de renforcer l'offre numérique francophone en accompagnant quatre médias libanais (francophones et arabophone) proposant du contenu journalistique en français. Le groupe Magazine, Le commerce du Levant (mensuel économique de L'Orient-Le Jour) et Yom Kom ont bénéficié de l'appui de ce projet.