Imane Belmehdi​ : je me suis sentie dans mon élément

Imane Belmehdi​ : je me suis sentie dans mon élément

5 mai 2020

Étudiante en journalisme marocaine, Imane Belmehdi a bénéficié d'une bourse MediaLab Campus pour effectuer un stage dans un média français en mars et avril 2020, en pleine épidémie de Covid-19. Elle raconte son expérience.

"J'ai fait maintes recherches en ligne pour trouver un stage qui me convenait pour bénéficier de la bourse Medialab Campus. J'ai postulé à plusieurs offres sur la toile et j'ai eu par la suite trois réponses favorables de la part de trois médias en France. J'ai fait le bon choix de prendre le média spécialisé dans les sports de cycles, Vélo Vert Magazine, situé en région parisienne, qui m'a accueillie à bras ouverts. Une superbe expérience qui s'est étendue sur six semaines : deux en rédaction et quatre en télétravail à cause de la pandémie du Covid-19.
La bourse Medialab Campus m'a beaucoup aidée et franchement, je ne pense pas que j'aurai pu faire un stage dans un média étranger avec mes propres moyens.

Au cours des deux premières semaines de stage, avant le confinement, j'ai eu l'occasion de couvrir deux événements : Le salon Vélo in Paris(salon spécial cycles) ainsi que l'ouverture d'un magasin spécial cycles appelé En Selle Marcel dans le 2ème arrondissement de Paris.
Mes articles ont été publiés sur le magazine papier et le site web du média. J'ai également appris de nouvelles techniques de prise de vue avec l'assistance de mon rédacteur en chef, ce qui m'a permis de prendre des photos qui ont aussi été publiées et signées à mon nom.

Je me suis sentie dans mon élément au cours de mon stage. J'ai également fait des reportages sur différentes thématiques notamment en période de pandémie où j'ai dû travailler à distance. J'ai traité des différents aspects de la crise sanitaire et de son impact sur les magasins de cycles à Paris. Mon rédacteur en chef m'a offert un abonnement téléphonique pour que je puisse faire mes appels et récolter des déclarations sur ce sujet. Le fait de travailler sur un sujet qui fait l'actualité mondiale et dans un pays étranger m'a été très bénéfique.

Le moment le plus mémorable de mon stage fut quand le confinement a été lancé et que tous mes collègues me disaient qu'ils étaient là pour moi si jamais j'avais besoin de quoi que ce soit. Ils ont tous fait preuve de bienveillance et de générosité en m'appelant pour prendre de mes nouvelles et en organisant des apéros en visioconférence chaque week-end. Je me suis sentie moins seule et soutenue. Cela me marquera à jamais."