À Kinshasa et Ouagadougou, des scénaristes planchent sur les prochaines séries africaines

À Kinshasa et Ouagadougou, des scénaristes planchent sur les prochaines séries africaines

19 avril 2019

Après le succès des séries télévisées Invisibles et Sahko et Mangane sur Canal +, dont CFI a soutenu la création à travers des ateliers de formation, l'aventure se poursuit avec deux nouveaux projets.

Ainsi, en partenariat avec les sociétés de production Clarimage et On est ensemble productions, un thriller politique de 8 x 52 minutes dans Kinshasa est actuellement en phase d'écriture. Kinshasa, capitale de la République Démocratique du Congo, a deux visages : une petite élite extrêmement riche vit en marge d'un peuple plongé dans la pauvreté, Kin la belle côtoie Kin la poubelle.
Encadrés par un des scénaristes de Sakho et Mangane, Olivier Messa Essono, les six scénaristes congolais présélectionnés ont travaillé du 1er au 13 avril 2019 sur le développement de la série et ses contraintes logistique, économique et industrielle. Ils se sont aussi penchés sur la construction des arches narratives et le synopsis.


L'équipe de scénaristes congolais avec le formateur Olivier Messa Essono (à gauche)
et les producteurs Samantha Biffot, Clarisse Muvuba et Pierre Ceccaldi (au centre).

En mars 2019, CFI a lancé un appel à candidatures et sélectionné, en partenariat avec Acacia Productions, dix scénaristes qui se sont retrouvés pour un premier atelier d'écriture au sein de l'Institut français de Ouagadougou (Burkina Faso).
À l'issue de cet atelier, une deuxième sélection a eu lieu. Les cinq candidats retenus par le jury – dont faisait partie Gaston Kaboré, fondateur d'une école des métiers du cinéma à Ouagadougou – se retrouveront en juin. La série, d'un format de 10 x 52 minutes, adaptera une histoire basée sur des faits réels, celle d'un pourvoyeur de faux visas, véritable tueur en série.

Les dix scénaristes à l'Institut français de Ouagadougou, en compagnie de Gaston Kabore
et, à sa gauche, de la formatrice Marthe Verdet.