Lancement de MédiaLab Investigation à la conférence internationale du GIJN

11 octobre 2019

Dix journalistes de pays arabes ont participé à la conférence internationale sur le journalisme d'investigation, organisée par le GIJN (Global Investigative Journalism Network), à Hambourg du 26 au 29 septembre 2019. L'occasion de lancer officiellement MédiaLab Investigation.

Plus de 1500 journalistes venant de 130 pays. Le rassemblement organisé tous les deux ans par le GIJN a pris une autre ampleur cette année en Allemagne. Pour l'occasion, CFI avait invité dix journalistes d'investigation originaires du Maroc, de Tunisie, d'Algérie, de Libye, d'Égypte, de Jordanie, du Liban et d'Irak. Ils et elles ont pu profiter des dizaines d'ateliers organisés par le GIJN.

Cette conférence leur a également permis de trouver de nouvelles collaborations. Alia Ibrahim, co-fondatrice de Daraj au Liban, assure : "Je peux affirmer que dans le cadre de la conférence, de nouveaux reportages pour Daraj ont été commandés et de nouveaux partenariats avec de nombreux journalistes lancés."

Appel à projet d'enquêtes

Pour le lancement officiel de MédiaLab Investigation, CFI a organisé le panel "enquêter dans le domaine de la santé", avec Hanene Zbiss (Inkyfada, Tunisie), Rozenn Le Saint (indépendante, France) et Serena Tinari (Re-Check, Suisse). Ce panel, modéré en français par Marthe Rubio (GIJN), a été l'occasion de croiser les regards en termes d'enquête dans le domaine de la santé, dans différents pays, et d'expliquer les parcours de chacune.

À la fin de ce panel, un appel à projets d'enquêtes dans le domaine de la santé a été lancé. Il se terminera le 27 octobre. Leila Minano, secrétaire générale de Disclose, a présenté le partenariat noué avec CFI dans le cadre de MédiaLab Investigation : Disclose publiera sur son site, fin 2020, l'enquête lauréate parmi les huit accompagnées.
Un prix lui sera ensuite remis lors des Assises du journalisme de Tunis.

Pour la première fois dans une conférence du GIJN, une traduction simultanée en français était disponible pour 25 ateliers, et cela grâce au financement de MédiaLab Investigation, qui s'inscrit dans la stratégie internationale pour la langue française et le plurilinguisme.