Le ministère de l'Europe et des Affaires étrangères signe un contrat d'objectifs ambitieux pour CFI, l'agence française d'aide au développement médias

Le ministère de l'Europe et des Affaires étrangères signe un contrat d'objectifs ambitieux pour CFI, l'agence française d'aide au développement médias

14 décembre 2018

Jean-Baptiste Lemoyne, Secrétaire d'État auprès du ministre de l'Europe et des Affaires étrangères et Marc Fonbaustier, PDG de CFI, ont signé hier un contrat d'objectifs pour trois ans (2018-2020) en présence de Marie-Christine Saragosse, PDG de France Médias Monde.

CFI accompagne depuis 2009 le développement des médias dans les pays du Sud, en particulier en Afrique sub-saharienne, en Méditerranée et au Levant. Filiale du groupe France Médias Monde (RFI, France24, Monte-Carlo Doualya) et opérateur du ministère de l'Europe et des Affaires étrangères, l'agence est aujourd'hui renforcée dans son statut, sa vocation et ses missions.

Le contrat d'objectifs signé jeudi 13 décembre 2018 ordonne les interventions de CFI autour des priorités liées notamment à la jeunesse, au numérique, au développement durable, à l'égalité hommes femmes et à la francophonie, dans les zones prioritaires de notre action extérieure.
Il prévoit d'optimiser l'impact du rapprochement avec le groupe France Médias Monde initié en 2017, dans une perspective de démultiplication d'activités.
Il donne aussi mandat à CFI de construire des partenariats et d'engager des actions communes, avec les autres acteurs publics et privés, en faveur du développement des médias.

Une agence engagée dans l'aide à la production d'une information juste et équilibrée

L'agence identifie et analyse les besoins,puis s'investit aux côtés des médias, des professionnels qui les animent et des acteurs de la société civile qui s'engagent pour une information pluraliste, fiable et démocratique. Chaque année, CFI mène entre 25 et 30 projets qui s'appuient sur les médias locaux pour élargir, densifier et crédibiliser l'espace d'information et de débats, en particulier dans les régions fragiles ou exposées aux conflits, aux déstabilisations politiques et aux pandémies.
Elle accroît donc, en permanence, leurs capacités à se prémunir contre les infox et à mieux traiter l'information. Par ces actions, l'agence contribue indirectement à la lutte contre les manipulations de l'information.

CFI, c'est chaque année :

  • 3 360 journées d'expertise
  • 2 400 professionnels des médias encadrés
  • 180 missions sur le terrain
  • 10 K€ mobilisés en actions d'expertise