L’évènement « 48 heures de la citoyenneté » à Bobo s’achève avec éloquence !

9 novembre 2018

Les 20 et 21 octobre 2018, la ville de Bobo-Dioulasso a résonné au rythme des « 48 heures de Citoyenneté », organisées par CFI et l'UNALFA en collaboration avec la municipalité. .

Événement-phare du week-end : la finale régionale du concours d'art oratoire, Harmonies citoyennes, a vu la victoire de trois lauréates sur les six finalistes.

Pendant deux jours, la place Tiefo Amoro a été animée d'activités diverses dédiées à la jeunesse : des ateliers pratiques de slam, de dessin, de théâtre, de développement personnel, de secourisme. Une quinzaine de stands mis à disposition des organisations de la société civile (Laboratoire citoyenneté, Yen a Marre, Maison de l'Entreprenariat, etc.), et des services de la commune (justice, sapeurs-pompiers, police etc) ont permis de renseigner les citoyens sur de nombreuses initiatives et plateformes locales.

À la fin de la première journée, le maire de la commune Bourahima Sanou a participé à une émission en public sur la redevabilité, diffusée en direct sur les antennes des radios partenaires de Bobo-Dioualasso (Savane FM, Radio LPC et Oméga FM) et à travers un Facebook live sur la page FasoMédias FM. Le maire a affirmé sa volonté de voir se reproduire ce type de rendez-vous citoyen.

Le week-end s'est achevé avec la finale régionale du concours d'art oratoire, à laquelle ont participé au total six finalistes, retenus parmi 50 jeunes Bobolais coachés pendant plusieurs semaines. Ils ont présenté au public leurs arguments pour défendre la contribution de la jeunesse au développement de la commune de Bobo-Dioulasso, avant de débattre en duo. Les candidates féminines se sont démarquées lors de cette joute puisqu'elles ont remporté les trois épreuves, décrochant, en plus d'un ordinateur et d'une bourse d'étude, leur ticket pour participer à la finale nationale, prévue à Ouagadougou en février 2019.

À l'issu des épreuves, les candidats ont été félicités pour leur exemplarité pour la jeunesse burkinabè et leur fairplay par les artistes venus clôturer le week-end en musique. C'est en tenant la main des lauréats que l'artiste Sana Bob a tenu à commencer son premier morceau Mon Pays.

Après plus de 20 mois de formation (des OSC, des élus, des médias et des jeunes), de coaching à l'art oratoire et à la prise de parole en public, le projet Harmonies Citoyennes s'est clôturé à Bobo-Dioulasso. Pour marquer l'évènement, une grande fresque Harmonies citoyennes a été peinte sur les murs du Jardin de l'Amitié de la ville de Bobo.

Une autre finale régionale d'Harmonies Citoyennes est prévue à Fada N'Gourma courant novembre, avant la grande finale nationale à Ouagadougou, en février 2019.