Maroc : de belles perspectives… au féminin

8 mars 2019

Pour préparer le projet Échos des voix féminines, financé par CFI, l'Association Initiatives Citoyennes (AIC) a rencontré, début 2019, une quinzaine d'associations, de coopératives et d'élus engagés en faveur des femmes marocaines dans la région de Marrakech-Safi. Son but : collaborer avec ces actrices et acteurs de terrain pour faire du projet un succès collaboratif.

Échos des voix féminines part à la rencontre des jeunes femmes en milieu rural, dans la région de Marrakech-Safi, afin de leur donner la parole, de mettre en lumière leur propre vision de la société, et de les laisser exprimer leurs projets et leurs attentes.

De multiples voix féminines s'élèveront donc bientôt des huit provinces de la région Marrakech-Safi. Déjà, des partenariats et collaborations se dessinent entre l'AIC et une quinzaine de partenaires locaux. Lors de leurs visites préliminaires, en janvier et février 2019, Yassine Aabbar, Laila Jourane, Zakaria Bouaaoui, Mahjoub Bisnas, Fatima Elguerdane et Azeddine Aabbar ont porté avec conviction le projet.

Ces membres du bureau d'AIC ont présenté les partenaires impliqués dans Échos des voix féminines (CFI, FMAS et AIC) et les enjeux de ce projet. Mais surtout, ces visites ont été un moment d'écoute afin de cerner les besoins, les aspirations et les attentes actuelles des femmes. "Le retour est plutôt positif et le projet a été bien accueilli."Au sein de ces organisations, des jeunes femmes et des cheffes de file ont été identifiées. Bientôt, la sélection des contributrices aux débats et émissions du studio web radio mobile sera enclenchée.

"Elles ont trouvé le projet intéressant et très utile pour mettre en lumière les initiatives des femmes dans le monde rural, et aussi les problèmes qu'elles rencontrent", explique Azeddine Aabbar, chargé de projet chez AIC." Elles ont souligné l'importance de l'approche participative du projet, de les impliquer dès le début du projet dans les formations et par la suite la liberté des choix des thématiques, des ateliers et des émissions."

Parmi les organisations rencontrées, citons l'association Sahrij pour la femme qui accompagne les femmes enceintes des régions défavorisées en les suivant médicalement et socialement ; la coopérative agricole Albessma qui forme des femmes aux métiers de la pâtisserie ; Dar Moustaqbal, une maison d'hébergement et de formation pour jeunes filles défavorisées du monde rural ; ou encore la commission Égalité des chances et approche genre, à Smimou.

L'importance d'intégrer les hommes de ces villages dans le projet a été soulignée à plusieurs reprises. Le projet Échos des voix féminines sera officiellement lancé le 29 mars 2019, à Marrakech, lors d'une conférence de presse ouverte à toutes et tous !

Retrouvez l'Association Initiatives citoyennes sur Facebook.