#PAGOF : vers une Afrique francophone ouverte

17 décembre 2018

Le premier séminaire du projet d'appui aux gouvernements ouverts en Afrique francophone s'est tenu les 22 et 23 novembre 2018 à Tunis. Il a réuni près de 180 personnes d'administrations et d'organisations de la société civile de 15 pays différents.

Cette première édition s'est centrée sur cinq thématiques du gouvernement ouvert, à savoir : faciliter la libre circulation des idées par le droit d'accès à l'information ; répondre aux défis de transparence et de gouvernance financière ; les nouveaux cadres de participation citoyenne ; le plaidoyer pour le gouvernement ouvert, trouver ses alliés et les convaincre ; et associer l'innovation pour renforcer les capacités et mobiliser les écosystèmes.

Organisé autour d'ateliers thématiques, ce séminaire avait pour objectif de valoriser et de partager au niveau régional les bonnes pratiques et expériences réussies de gouvernement ouvert.

Mettre en avant les expériences et les projets réussis

La présentation de nombreux outils et initiatives concrets – tels que le Présimètre, la plateforme d'accès à l'information Informini, le programme d'Entrepreneur d'Intérêt Général d'Etalab, le hub d'innovation sociale El Space ou encore les plateformes de publication des données financières – ont permis aux participants de repartir avec des enseignements qui faciliteront la mise en place du gouvernement ouvert au sein des administrations et de la société civile de leur pays.
Au total, 14 expériences diverses et variées ont été partagées durant ces deux jours !

Grâce aux trois « cliniques du gouvernement ouvert », les participants ont réfléchi, entre pairs, à des solutions pratiques aux obstacles ou freins rencontrés dans le déploiement ou dans la compréhension de certains aspects du gouvernement ouvert, et profité du savoir et de l'expérience des autres.



Créer une dynamique et un effet d'entrainement

Dix pays non membres du PGO (Bénin, Cameroun, Guinée, Mali, Tchad, RDC, Togo, Niger, Madagascar et Mauritanie) ont répondu présents et ont montré, pendant ces deux jours, un intérêt réel pour le gouvernement ouvert, et ce aussi bien par leur implication que leurs interventions lors des ateliers. Ils ont pu mieux comprendre les principes qui sous-tendent le gouvernement ouvert.

Mais ce séminaire a surtout facilité les rencontres entre des acteurs de la fonction publique et de la société civile qui ne se connaissaient pas, alors qu'ils œuvrent chacun de leur côté au renforcement du gouvernement ouvert dans leurs pays.

« Cela fait trois ans que je travaille sur le gouvernement ouvert dans la société civile au Togo et c'est au séminaire #PAGOF à Tunis que je rencontre pour la première fois les agents publics responsables du gouvernement ouvert au sein de l'administration togolaise, avec qui je vais pouvoir échanger. Rien que pour ça, ce séminaire est un succès ! »
Comlangan Souleyman Tobias
(Webjournaliste - Togo)

Le équipes de CFI, Expertise France, Vraiment Vraiment et datactivist vont à présent produire un guide des bonnes pratiques « pour une action publique plus transparente et collaborative dans les pays francophones ».
Celui-ci regroupera les réflexions, les expériences présentées et les outils de gouvernement ouvert qui pourraient utilement être complétés et répliqués dans les pays d'Afrique francophone.

Rendez-vous a été pris pour 2019 à Abidjan pour le second séminaire #PAGOF !