Saysha Attimer, une sacrée cheffe

Saysha Attimer, une sacrée cheffe

8 mars 2019

Depuis le lancement du projet Naila, qui accompagne la professionnalisation de onze médias en ligne africains, une figure fédératrice et étonnante se démarque : celle de Saysha Attimer.
Portrait d'une jeune femme forte devenue cheffe de groupe.

Tchadienne d'origine, Saysha, ou Ache pour les intimes, vit à quelques encablures de Dakar. Née en Belgique il y a 38 ans, aujourd'hui mère de trois enfants et directrice des opérations du site en ligne TchadInfos.com, cette dame de fer dit se sentir à l'aise partout où elle se rend.
Sur les traces de son père, elle a sillonné le monde, appris des langues et s'est enrichi au contact de la culture des autres. Parlant couramment l'arabe, l'anglais, le français, le wolof (et un brin d'espagnol et de norvégien), elle est le fruit de plusieurs cultures. "Je ne me lamente pas. Je me donne à fond dans ce que je dois faire, non pas pour mon seul bonheur mais surtout pour celui de mes semblables.", affirme cette éternelle optimiste.

En lançant la refonte du site Tchad Infos en 2017, son directeur, Mamadou Djimtebaye, a mandaté Ache pour réorganiser ce média en ligne, tant sur le plan de la stratégie éditoriale que des ressources humaines. Un défi de taille pour la jeune femme, qui reconnaît avoir tiré des bénéfices significatifs des formations proposées par le projet :
"En intégrant Tchad Infos, je faisais mes premiers pas dans le monde des médias, ce qui coïncidait avec l'appel à candidatures de Naila. Par la diversité des thématiques abordées, ce projet m'a énormément apporté sur le plan humain et professionnel. Aujourd'hui, je suis en train de réfléchir à monter mon propre média."

Mais Ache est également devenue une figure incontournable de la tribu Naila, comme elle se plaît à appeler ses confrères journalistes africains bénéficiaires du projet. Déterminée, meneuse, elle veille naturellement à la cohésion du groupe et n'hésite pas à user de son humour ravageur pour motiver les troupes. Comme en témoigne Helène Doubidji, directrice de Togotopnews :
"Lors de nos déplacements, elle est presque sur tous les fronts. Elle veille à ce que tout marche bien, initie et coordonne de sorties récréatives et aime taquiner par des petites histoires drôles. Son point fort, c'est qu'elle pense toujours à l'intérêt général. Elle est comme la maman de nous tous et c'est à juste titre que nous l'avons surnommé Cheffe Ache !"
Momath Don, blogueur pour le site congolais Habari, apprécie aussi "son franc-parler, sa diplomatie, sa grande culture et son sens élevé de l'organisation".

Une réputation que son directeur, Mamadou Djimtebaye confirme : "C'est une cheffe d'orchestre. À la tête d'une horde de bonhommes à la maison comme au boulot, Ache fait tout, cadre tout, pense à tout et est notre tout !"