Témoignage de Wafa Dahmani, boursière MediaLab Campus

Wafa Dahmani : être journaliste demande un certain courage

3 septembre 2019

En juin 2019, le projet MediaLab Campus a attribué des bourses à dix étudiantes et cinq étudiants d'écoles de journalisme, d'Europe et du pourtour méditerranéen, souhaitant partir en stage dans un média étranger durant l'été. Wafa Dahmani, étudiante à l'IPSI (Tunisie), a effectué un stage à Inmagazine Online, à Alexandrie (Égypte), en juillet et août 2019.

"Je viens d'une petite ville du sud de la Tunisie, Sidi Bouzid, d'une famille à revenus modestes, ce qui ne me permettait pas de faire face aux différents frais de stage dans un média étranger. Cette situation me privait malheureusement de conditions de travail idéales et portait atteinte à mes chances de succès. Grâce à cette bourse, j'ai pu mettre en œuvre mes compétences et mes connaissances pratiques dans un contexte international dans de meilleures conditions. C'était une occasion extraordinaire.

"Pour moi, être journaliste demande un certain courage. Le courage de dire la vérité, le courage de dévoiler la réalité, le courage de se libérer d'un semblant de sécurité, le courage de donner le meilleur aux gens, le courage de penser, le courage de dire. C'est pourquoi je veux être une journaliste pour faire ouvrir les yeux sur ce monde qui est tout sauf utopique, car oui des gens meurent, d'autres sauvent des vies, il y a la misère, les maladies…
J'ai choisi ce stage pour développer mes compétences et mes connaissances professionnelles dans le secteur du journalisme cross media, et aussi pour développer mes contacts internationaux."

"C'était beaucoup plus qu'une expérience de travail. C'était une expérience dans un environnement multiculturel où j'ai découvert les traditions de la société égyptienne et leurs intérêts. Mon stage s'est très bien passé, j'ai fait deux projets de A à Z avec l'aide d'un seul photographe.
Le premier sur une histoire très célèbre : Raya et Skina, des tueuses en série égyptiennes, dans le quartier 'Laban' d'Alexandrie au début de 1920. Le deuxième sur les zones touristiques à Alexandrie, autour de la Mosqée Abu al-Abbas al-Mursi et de Bahary'. Je souhaite bonne chance aux autres stagiaires. La plus grande chance dans la vie, c'est de croire en soi."