Comment informer en temps de guerre ?

3 mai 2017

À l'occasion de la Journée mondiale pour la liberté de la presse, le 3 mai 2017, CFI organise à l'Institut français de Tunis, une conférence sur la liberté de la presse dans les pays en crise.

En 2016 et 2017, une vingtaine de journalistes libyens, yéménites et irakiens ont réfléchi sur les questions liées à la liberté de la presse et au rôle des journalistes dans les pays en crise. Cette réflexion s'est inscrite dans le cadre des projets ILYM et HIWAR, Regards croisés sur le journalisme libyen, mis en œuvre par CFI avec le concours de l'Institut de Recherche sur la Méditerranée et le Moyen Orient (IREMMO).

La conférence Pays en crise et liberté de la presse est donc l'aboutissement de ces deux projets qui ont permis à ces journalistes de s'interroger et de réfléchir ensemble et, à plusieurs reprises, avec des spécialistes des médias ou des pays concernés.

Au cours de cette journée du 3 mai 2017, date à laquelle est célébrée la liberté de presse partout dans le monde, journalistes tunisiens, yéménites, libyens et irakiens vont échanger sur leurs expériences et partager leurs analyses afin de construire une réflexion partagée sur les questions fondamentales d'éthique et de déontologie. Cet espace d'échange et de débat permettra d'appréhender de façon concrète l'essence de la profession de journaliste, sa place dans l'édifice démocratique ; et les moyens que le journaliste a ou qu'il doit mettre en œuvre afin de protéger la liberté de la presse et la liberté d'expression en contexte de crise.
De même, sera abordé le thème de la contribution de la presse à l'apaisement des tensions, à la préservation de la paix civile et à la réconciliation.

Cette journée est organisée en partenariat avec l'agence TAP (Agence Tunis Afrique Presse) et avec Reporters sans Frontières, grâce au soutien financier du Centre de Crise et de Soutien du ministère français des Affaires étrangères et du Développement international (MAEDI) qui a également soutenu les projets ILYM et HIWAR.

Suivez la conférence sur #HiwarLibya