Safirlab - Accompagner les acteurs du changement dans le monde arabe

#Safirlab
Safirlab

Objectif(s)

Permettre aux jeunes porteurs d’initiatives dans le domaine des médias ou de la société civile de développer leurs projets et de partager leurs expériences
Créer un dialogue entre des jeunes partageant des valeurs citoyennes et participer à la construction d’un échange franco-sud méditerranéen
600K
36

mois

6

Pays

Un projet

Soutenu par

En partenariat avec

Avancement du projet

100%
avril 2012
décembre 2015
Ce projet est terminé

Présentation

Le projet Safirlab est né au lendemain des printemps arabes, vague de contestation des régimes autoritaires démarrée en Tunisie en 2011 puis étendue à l'Egypte et plusieurs pays du Maghreb et du Moyen-Orient. Désamorcés par l'obtention de concessions, durement réprimés, ou à l'origine d'un changement de gouvernement, ces mouvements ont mis à jour de nouvelles dynamiques sociales portées en particulier par la jeunesse de ces pays.

L'ambition de Safirlab est de soutenir les pays arabes dans leur transformation politique en encourageant de jeunes acteurs du changement – âgés de 20 à 30 ans-, porteurs de projets liés à la société civile et aux médias.

Les candidats sélectionnés sont invités à participer à un séjour d'incubation à Paris avec pour double objectif de développer leur projet et favoriser le partage d'expérience. Pendant deux semaines, ils bénéficient d'un cadre d'accompagnement collectif et d'un programme individualisé de rencontres avec des professionnels de leur secteur. Safirlab est également l'occasion de créer un réseau et d'échanger entre jeunes issus du monde arabe, ayant en commun d'avoir vécu des bouleversements politiques profonds et animés par une même envie de changement.

Fiches à télécharger

Safirlab(PDF - 1.38 Mo)
« En ce qui concerne les rencontres professionnelles proposées par SafirLab en France, ce qui les distingue des autres, c’est peut-être qu’il ne s’agissait pas uniquement de rencontres sur nos projets, pour des sessions pédagogiques ou des conférences, mais qu’elles ressemblaient plutôt à des échanges »
Ahmed Naguib, participant SafirLab 2014

Bénéficiaires du projet

Des Egyptiens, Jordaniens, Libyens, Marocains, Tunisiens et Yéménites de 20 à 30 ans porteurs d'initiatives liées à la citoyenneté, à la gouvernance locale et aux médias.

Responsable du projet

1.Identification et sélection des porteurs de projets

La sélection des candidats s'effectue en trois temps :

  • Diffusion d'un appel à candidatures, en français, en arabe et en anglais dans les 6 pays concernés par le projet et mise en place d'une commission de pré-sélection des dossiers.
  • Organisation d'entretiens avec les candidats présélectionnés dans leurs pays dans le cadre de commissions de sélection organisées sur place.
  • Organisation d'une commission finale à CFI avec sélection des 20 finalistes.

CFI et l’Institut français s’associent pour lancer SafirLab, le laboratoire du changement

12 juillet 2012

Étienne Fiatte, Directeur général de CFI, et Xavier Darcos, Président de l'Institut français, ont signé le 11 juillet 2012 une convention de partenariat pour co-organiser et co-financer le projet SafirLab, qui vise à renforcer les compétences de jeunes acteurs clés des nouvelles dynamiques politiques et sociales du monde arabe.

lire la suite
lire la suite

Séminaire SafirLab : La France soutient les acteurs clés des sociétés arabes* de demain

24 septembre 2012

Projet lancé en juillet 2012, SafirLab vise à renforcer les compétences de jeunes acteurs clés des nouvelles dynamiques politiques et sociales du monde arabe.

lire la suite
lire la suite

2.Organisation d’un espace d’incubation de 2 semaines

Les candidats sélectionnés bénéficient d'un programme articulé autour de 5 grands axes :

  • Des séances plénières pendant lesquelles des formations collectives sont dispensées
  • Des rencontres thématiques pour débattre autour de grands sujets sociétaux
  • Des rencontres professionnelles avec des rendez-vous personnalisés pour recevoir des conseils adaptés aux projets
  • Des ateliers pratiques en groupe réduit pour s'initier aux techniques de communication
  • Des ateliers participatifs lors de visites culturelles de la capitale

SafirLab - 33 jeunes du monde arabe, porteurs d’initiatives réunis à Paris

18 novembre 2013

L'édition 2013 de SafirLab qui s'est déroulée du 18 au 29 novembre 2013 à Paris, accueillit 33 jeunes soigneusement sélectionnés en fonction de la qualité de leur projet professionnel.

lire la suite
lire la suite

3.Suivi et soutien des initiatives

A leur retour, le dialogue avec les participants se poursuit, localement, grâce au soutien des Instituts Français et des services de coopération des Ambassades de France mais également via les réseaux sociaux et l'invitation régulière à des événements CFI. L'objectif est de créer de nouvelles opportunités de rencontres entre les participants et de permettre la création d'un réseau de la jeunesse arabe.

SafirLab 2014 : 21 jeunes Égyptiens, Jordaniens, Libyens, Marocains, Tunisiens et Yéménites défendent leurs projets à Paris

24 octobre 2014

Alors que plusieurs pays arabes traversent de graves crises qui rendent difficile la vie des citoyens, SafirLab réunira pour sa troisième édition, du 9 au 23 novembre 2014 à Paris, 21 jeunes souhaitant développer, au sein de leurs pays, des initiatives porteuses d'espoir dans le domaine de la société civile ou des médias.

lire la suite
lire la suite

3 lauréats de SafirLab invités au forum Initiateurs du changement de Beyrouth

3 juin 2015

Dans le cadre du « Printemps de Beyrouth » et en hommage au journaliste Samir Kassir disparu il y a dix ans et à sa ville natale, la fondation éponyme a organisé le 24 mai 2015 le Change Makers Forum à l'USJ (campus de l'innovation et du sport) à Beyrouth (Liban).

lire la suite
lire la suite

SafirLab : nouveau rendez-vous en Tunisie

22 février 2016

Du 3 au 5 février 2016, 15 anciens participants du volet "médias" des trois promotions du projet SafirLab ont rejoint Tunis pour une nouvelle session.

lire la suite
lire la suite

Galerie du projet

Social wall