Comment rapprocher les jeunes et la radio ? Sept radios en débattent à Tunis

10 mars 2014

Les 13 et 14 mars 2014, CFI organise à Tunis un séminaire réunissant sept radios algériennes, marocaines et tunisiennes.

Ce séminaire s'inscrit dans le cadre du projet Shabab up ! radio lancé en décembre 2012, qui vise à accompagner la jeunesse dans son parcours académique, professionnel et citoyen, en apportant un appui aux écoles de formation initiale de journalisme et aux radios de proximité indépendantes en Algérie, au Maroc et en Tunisie.

L'accompagnement des radios a pour objectifs de favoriser l'information de proximité et la production d'émissions interactives animées par de jeunes professionnels pour des auditeurs de 15-25 ans.
En octobre 2013, CFI a lancé un appel à candidatures auprès de l'ensemble des radios de la région. Sept d'entre elles ont été sélectionnées pour intégrer le projet : Jil FM à Alger, Hit radio à Rabat et Radio Plus Agadir, Sawt el Manajem à Gafsa, Nefzawa à Kebili, Jawhara à Sousse et IFM à Tunis.

Très différentes en termes de formats, de statuts et de moyens, ces radios ont en commun la jeunesse de leurs équipes, le souhait exprimé d'influer sur leur environnement social et culturel, et la volonté de s'adresser à de jeunes auditeurs.
Toutes se préoccupent de développer l'expression libre et le dialogue pluraliste sur leur antenne, leur site internet ou les réseaux sociaux.
La plupart revendiquent également la "proximité" comme principe éditorial prioritaire.

Les 13 et 14 mars 2014, deux chercheurs de l' Institut de Recherche sur le Maghreb Contemporain et un représentant de la Sofres présenteront un état des lieux sur les jeunes et la radio (d'après notamment une étude TNS Sofres effectuée en juin 2013 auprès de jeunes auditeurs d'Algérie, du Maroc et de Tunisie).
Six professionnels français de la radio partageront également leurs expériences : Eric Angioletti, fondateur de la société de conseil et de production audiovisuelle Angiocom, Giulia Fois, journaliste/animatrice à la radio Le Mouv', Marie Tartois, co-animatrice d'une émission de libre antenne sur la radio Skyrock, David Rofé, consultant auprès d'entreprises pour des lancements de produits avec un focus média, Thomas Plessis, directeur général de Shingumi agence de production et conseil en matière de digital, et Pierre-Yves Schneider, journaliste et formateur.
Les débats porteront sur la libre antenne, l'information locale, l'utilisation des nouveaux médias (appelés "seconde audience") et les modèles économiques.

Ce projet est financé par le Ministère français des Affaires étrangères.