Journalisme sensible aux conflits en Centrafrique

25 février 2019

Du 14 au 28 février 2019, seize professionnels des radios bénéficiaires du projet Relèvement et Stabilisation, sont réunis à Berberati pour renforcer leurs compétences en journalisme en période de conflits.

Une initiative essentielle pour les médias centrafricains qui évoluent dans un contexte de crise et de conflit durable depuis de nombreuses années.

Informer les populations de manière professionnelle et non-partisane, comprendre le conflit dans toutes ses composantes, appréhender les niveaux de risques dans un contexte où les moyens de travail sont réduits… : travailler et exercer son métier de journaliste dans le contexte du conflit centrafricain, où l'accès à l'information reste un enjeu majeur, exige une approche et une compréhension particulières de la part des médias.
C'est pour répondre à ce défi que les radios bénéficiaires du projet Relèvement et Stabilisation, bénéficient d'une session de formation de deux semaines entièrement dédiée aux problématiques du journalisme en période conflictuelle, animée par le duo de journalistes Emmanuel de Solere Stintzy et Arsène Mosseavo.

Deux premières journées d'informations ont pu réunir journalistes, sociologues, organismes de la société civile, ex-représentants des groupes armés, pour définir les contours de la notion de conflits et aboutir à un code d'engagement commun facilitant le travail des journalistes des radios communautaires en zones sensibles.

À l'issue de ces deux journées, direction radio Zoukpana pour la suite de la session qui a mis l'accent sur la pratique journalistique en période de conflit : élaboration en commun d'un lexique des termes d'incitation à la haine, travail sur l'écriture radio, l'interview et le choix des mots, choix des sources, réflexion sur les risques de manipulation et de dérives, sur les règles déontologiques ainsi que sur des mesures de préparation et de système d'alertes en période sensible.

Les journalistes partiront ensuite en tandem sur le terrain pour réaliser des reportages, microprogrammes et portraits qui alimenteront une émission produite en synergie sur la thématique : Rumeurs et messages de haine : rôle et responsabilités des radios communautaires.


« Cette formation agit comme un guide dans mon métier. Je viens de Carnot, une zone volatile sur le plan sécuritaire et toujours en proie à des conflits entre éleveurs et agriculteurs… conflits qui génèrent notamment d'autres tensions, liées au foncier par exemple. La session me permet de délivrer une information plus professionnelle, devant contribuer à termes à atténuer les tensions au sein de ma communauté. »
Evariste Nolas, Radio Zoukpana


Le projet Relèvement et Stabilisation est initié par Expertise France en RCA et financé par le Fonds Bêkou. CFI pilote le volet média de ce projet, en collaboration avec l'ARC.