Au Burkina, des ateliers pour renforcer la participation des citoyens dans la gestion de leurs communes

5 avril 2019

Du 25 mars au 2 avril 2019, cinq communes ont bénéficié d'une sensibilisation à la participation citoyenne dans la gestion budgétaire communale, organisée en collaboration avec l'Association des Municipalités du Burkina Faso (AMBF).

Son objectif : associer les citoyens à l'élaboration du budget de leur commune, mais aussi au suivi et à l'examen des résultats de l'exécution budgétaire. Pendant une journée, des élus, des organisations de la société civile et des médias locaux des communes de Bobo Dioulasso, Sabou, Réo, Tenkodogo et Kombissiri ont réfléchi à la manière d'améliorer la participation citoyenne dans la gestion du budget communal.

La compréhension et les connaissances des participants sur les principes du processus budgétaire et du budget participatif ont été renforcées. Ils ont appris quel rôle peuvent jouer les citoyens engagés et la société civile dans les différentes étapes du cycle budgétaire, notamment grâce à des outils simples et pratiques pour faciliter cette participation.

Ces sessions de sensibilisation s'inscrivent dans le cadre des activités du Projet d'Appui aux Gouvernements Ouverts Francophones ( #PAGOF) qui soutient la mise en œuvre technique des engagements pris par chaque pays dans le cadre de leur Plan d'Action National (PAN).

Accroître la transparence de la gestion des communes

Ces activités ont plus précisément pour but de soutenir la réalisation de l'engagement 13 du 1er PAN du Burkina Faso : organiser des Espaces de Dialogue et d'Interpellation Communautaire (EDIC) sur la gestion du budget communal. L'objectif de ces EDIC est d'accroître la transparence de la gestion des communes, en permettant la reddition de comptes aux communautés. Il visent aussi à mieux informer les citoyens sur le budget local et son exécution.

Grâce à ces initiatives, la gestion, la redevabilité et la transparence de ces communes sera améliorée, ce qui confortera la relation de confiance de celles-ci avec le citoyen.