Au Yémen, des médias sensibles aux conflits pour couvrir les enjeux humanitaires et promouvoir la paix

26 novembre 2019

Plus de 30 journalistes yéménites et représentants d'organisations humanitaires implantées au Yémen se sont réunis à Amman du 20 au 22 novembre 2019 afin de réfléchir aux meilleurs moyens d'améliorer la circulation de l'information humanitaire concernant le Yémen.

Le séminaire s'inscrit dans le cadre du projet Yemen Media Emergency Response YMER+, une initiative financée par l'UE et mise en œuvre par CFI en association avec le réseau ARIJ, (Arab Reporters for Investigative Journalism, reporters arabes pour le journalisme d'investigation) basé à Amman.

Lors de son allocution, le chef de la délégation de l'UE au Yémen l'ambassadeur Hans Grundberg, a déclaré aux participants : "Je suis ravi que nous soyons parvenus à réunir un nombre si important de journalistes yéménites de premier plan afin d'encourager le journalisme humanitaire au Yémen. Nous sommes convaincus que ce type d'initiative peut contribuer à améliorer la circulation de l'information concernant la situation humanitaire au Yémen d'une manière aidant à faire face aux différents aspects de la crise."
L'ambassadeur Hans Grundberg a également souligné à quel point il était crucial de disposer au Yémen de médias professionnels et sensibles aux conflits qui soient en mesure de rendre compte des enjeux humanitaires et de promouvoir la paix.

Concentrer les efforts sur la couverture médiatique dédiée aux femmes yéménites

Comme l'a expliqué David Hivet, directeur Méditerranée-Asie au sein de CFI : "Ce séminaire vise à générer des idées, solutions et collaborations entre les médias, journalistes, ONG et organismes internationaux afin de servir les intérêts de la population yéménite et plus particulièrement des femmes, lesquelles sont les personnes les plus durement touchées par la situation. Lorsque les journalistes couvrent des conflits où que ce soit dans le monde, leurs reportages et articles ont tendance à se pencher sur les hommes (tels que les soldats, les politiciens, etc.). Ce séminaire est l'occasion de concentrer les efforts sur la couverture médiatique dédiée aux femmes yéménites, lesquelles le méritent bien."

Les journalistes ont également assisté au forum annuel pour le journalisme d'investigation de l'ARIJ, le plus grand rassemblement de reporters d'investigation du monde arabe.